La Birmanie, région par région

Longtemps méconnue, la Birmanie dévoile enfin ses plus beaux secrets au reste du monde. Un peuple à la gentillesse incomparable, des sanctuaires recouverts de feuilles d'or, des chaînes de montagne aux plages de toute beauté: le voyageur trouvera bien du caractère à ce territoire si atypique, où l'empreinte du bouddhisme rythme la vie de tous les jours. Un pays où les notions d’authenticité et de charme prennent tout leur sens, la Birmanie ne vous laissera assurément pas indifférent.

Yangoon

Autrefois capitale de la Birmanie, Yangoon reste toutefois la principale ville du pays. Agitée et dynamique, de plus en plus verdoyante, avec des sites majeurs comme la gigantesque pagode dorée de Shwedagon - à admirer illuminée au coucher du soleil depuis le lac Kandawgyi, il faut se perdre dans les ruelles de cette charmante ville au riche passé colonial pour en saisir toute sa splendeur.

Mandalay

Incontournable du pays, Mandalay fut la dernière ville royale du pays avant la colonisation anglaise. Vous y admirerez son splendide palais et de nombreux sanctuaires cachés dans les rues en damier de cette ville à l’histoire si mouvementée. Vous devriez monter en haut de la colline de Mandalay pour jouir d’une vue exceptionnelle sur la cité, notamment au coucher du soleil, lorsque les moines viennent à la rencontre des touristes pour pratiquer l’anglais! Et si vous recherchez de la sérénité, allez faire un tour au Swhe In Bin Kyaung, ce monastère en bois de teck construit à la fin du 19ème siècle par des marchands de jade chinois est un véritable havre de paix, toute en finesse et en majesté avec son toit en pagode incrusté de sculptures divines.

Environs de Mandalay :

Principal intérêt de la région de Mandalay, il serait impensable de passer à côté des merveilles de cette région : le gigantesque pont en bois de teck d’Ubein à Amarapura, à admirer au coucher du soleil – un spectacle empreint de beauté qui ne pourra pas vous laisser indifférent. L’ancienne capitale verdoyante d’ Iwa constituée de dizaines de charmants petits canaux où vous vous perdrez avec enthousiasme, entre les ruines d’anciennes splendeurs royales et de superbes pagodes dorées. Enfin, promenez-vous dans les collines de Sagaing, un des sites religieux les plus sacrés de la Birmanie : on le surnomme le « petit Bagan » car surplombant des dizaines de pagodes dorées sur le fleuve de l’Ayeyarwady. A choisir, nous vous conseillons même de privilégier les environs de Mandalay à la cité royale du même nom, tellement cette région regorge de trésors inestimables, notamment si vous êtes un passionné de sites archéologiques !

Centre et région de Bagan :

Situé sur les rives de l’Ayeyarwady, cet incroyable site archéologique datant du 11ème siècle est à couper le souffle. Véritable merveille rivalisant aisément avec les plus beaux sites de la planète, vous serez subjugués par un coucher de soleil en haut de l’un des 2000 temples séculaires de ce site. Prendre la montgolfière pour assister au lever du soleil au-dessus des sanctuaires embrumés est un spectacle que vous n’oublierez pas de sitôt. Ou alors, prenez un vélo et sillonnez les petites sentiers de terre, une pause dans le temps où la découverte du site et de quelques petits villages typiques peut facilement vous prendre 2-3 jours si vous désirez explorer toute la plaine. Vous pourriez également mettre vos sens en éveil dans le marché coloré d’Old Bagan… Cette région ne manque pas de lieux atypiques à visiter !

L’ouest de la Birmanie et la plage de Ngapali :

L’ouest du pays, récemment ouvert, est encore peu fréquenté par les touristes hormis pour ses magnifiques plages de sable blanc qui n’ont rien à envier aux plus belles des iles de Thaïlande, avec la pointe de calme et d’authenticité si caractéristique de la Birmanie d’aujourd’hui. Ainsi, en arrivant dans l’Etat Arakan, on a l’impression d’être dans un autre pays. Tout y diffère bien du reste de la Birmanie, la nourriture y est bien plus épicée, les habitants y parlent l’arakanais… C’est cette diversité d’ethnies et de cultures qui fait toute la beauté du pays. Ne manquez pas Mrauk-U, aux yeux de certains encore plus magique que Bagan pour son côté un peu plus intimiste et hors des sentiers battus. Lieu encore secret est préservé du tourisme de masse, ces majestueux temples représentant toute la grande passée de la dynastie Arakan vous réservent de très belles surprises, notamment au coucher du soleil… Enfin, vous pourriez partir à la découverte des villages pittoresques et authentiques de la région, à la rencontre des tribus locales, notamment à Laytoo Chin, habité par l’ethnie des mystérieuses femmes tatouées !

L’est de la Birmanie avec le lac Inle :

Le site incontournable de l’Est de la Birmanie est le Lac Inle, entouré de montagnes et comptant parmi les plus beaux paysages d’Asie du Sud-Est... Une ballade en pirogue sur le lac vous permettra de parcourir les petits canaux où la vie locale des villages et des jardins flottants est fascinante à observer, au milieu des marchés et des pagodes dorées. L’est de la Birmanie est également la terre des Shan où vous aurez certainement l’occasion de parcourir le triangle d’or, avec notamment le site exceptionnel de Kakku, incroyable vestige de l’âge d’or des Shan. Imaginez plus de 2000 stuppas alignés dans un enclos d’un kilomètre carré, dont la qualité et la finesse des constructions ornées rendent hommage aux gracieuses arabesques de ces figures décoratives datant du XVIIe au XIXe siècle. C’est également la région idéale pour partir à la rencontre de la population, du folkore local et des herbes médicinales du pays en faisant une petite randonnée dans les paysages bucoliques de Kalaw – l’occasion de dormir dans un monastère ou chez l’habitant, où vous pourrez déguster de délicieux plats locaux !

Sud-est : partir hors des sentiers battus :

Si vous désirez faire un voyage hors du temps et hors des circuits touristiques, à la découverte des trésors les mieux gardés de la Birmanie, le sud-ouest du pays est tout à fait indiqué. Empreint de mysticisme, de plages sauvages aux couleurs paradisiaques, des paysages naturels magnifiques autour de Hpa An… Sans compter certains des sites religieux les plus sacrés du pays comme le Rocher d’O, bravant les lois de la gravité, le sud du pays se mérite, les infrastructures y étant moins développées que dans le reste du pays, mais c’est une récompense à la valeur inestimable.